Nacre

Nacre, un trésor pour le parodonte

La poudre de nacre est une précieuse alliée pour le traitement des parodontoses, et va également être probablement un élément incontournable en chirurgie implantaire. Les propriétés ostéogéniques, proangiogéniques de la nacre sont un atout majeur dans notre discipline.

La nacre est composée à 97 % de carbonate de calcium et à 3% de matière organique. La nacre est un matériau organo-minéral d’origine naturelle qui ne contient pas de cellules. Elle a une structure tridimensionnelle en briques et mortier, les lamelles minérales sont scellées par la matrice organique.

Sa structure multi-échelle se décompose en tablettes polygonales de 2-3 microns de largeur et d’environ 500 nm d’épaisseur. Ces tablettes polygonales sont elles-mêmes composées de nano-grains de carbonate de calcium englobés dans une matrice organique.
Elle fait partie de la pharmacopée de différentes médecines traditionnelles (chinoise, ayurvédique, atzèque, …) avec de multiples propriétés.
Elle est actuellement surtout utilisée en complément alimentaire (pour l’ostéoporose en particulier) et en cosmétique.
Des études ont montré l’action ostéogénique de la nacre, grâce aux protéines de sa matrice organique et aussi une action proangiogénique.

La poudre de nacre peut donc être utilisée per-os (en accompagnement de chirurgie osseuse, associée éventuellement à de l’homéopathie), mais également en application topique ou in situ : coiffage pulpaire direct (associée à du plasma de Quinton isotonique pour rester dans l’esprit marin (expérimenté à titre personnel depuis 201μm)1μm))), cataplasme d’un mélange aloé véra-poudre de nacre pour aider à restructurer le parodonte défaillant, insertion de poudre de nacre dans des poches parodontales après chirurgie au laser Er-Cr YSGG (associée à du plasma de Quinton isotonique (expérimenté à titre personnel)).

Son utilisation en implantologie, associée au PRF, semble une voie très intéressante.
Il faut voir la poudre de nacre comme un aliment et un promoteur pour l’os, plutôt qu’un matériau de comblement primaire, et donc laisser la biologie faire son travail…
Des études chez l’animal, par incorporation d’un bloc de nacre, ont montré une intime liaison biologique entre la nacre et l’os. L’incorporation de poudre de nacre dans des cavités osseuses créées chez l’animal, a montré une néoformation de trabéculations osseuses.

Un certain nombre d’études cliniques sont en cours …
La nacre semble être un matériau particulièrement intéressant et innovant pour la chirurgie orthopédique et la chirurgie dentaire.

Publié avec l’accord de Christophe Met.